iPhone 4 : RIM, HTC et Nokia exaspérés par Apple

Lors de sa conférence de presse de vendredi dernier, Apple a pris à partie ses concurrents sur le sujet du problème d’antenne de l’iPhone. Des déclarations qui n’ont pas été du goût de ces derniers.

Sur scène, Steve Jobs avait trois mobiles : un Blackberry, un Nokia et un HTC. Lors de sa présentation, le père fondateur d’Apple a déclaré que les problèmes d’antenne rencontrés sur l’iPhone étaient communs à tous les smartphones. Cette attaque a profondément scandalisé RIM qui n’a pas tardé à s’en défendre.

RIM : "C'est inacceptable !"

Selon Mike Lazaridis, PDG de Research un Motion, « la tentative par Apple d'intégrer RIM dans sa propre débâcle est inacceptable. » Pour compléter sa défense, RIM ajoute que « les accusations d'Apple  au sujet des produits RIM semblent être une tentative délibérée de tromper l'opinion et de détourner l'attention sur la situation difficile dans laquelle est Apple. »

De son côté, HTC n’a pas trop bronché, rappelant simplement que seul 0,016% des appels de sa hotline concerne un problème d’antenne, contre 0,55% chez Apple. Nokia, pour sa part, met en exergue son expertise dans le domaine des antennes internes, intégrées depuis 1998 dans ses mobiles.

Finalement, Apple s’embourbe et choisit la comparaison pour défendre son téléphone à plus de 500 euros. Dommage…