Un meurtrier confondu grâce à l'app Santé de son iPhone

L'application Santé d'Apple a fourni des preuves cruciales lors d'un procès en Allemagne, au cours duquel un réfugié est accusé de viol et de meurtre. Maria Ladenburger, étudiante en médecine âgée de 19 ans, a été assassinée en octobre 2016 et le procès a commencé en septembre.

Le suspect, qui a refusé de fournir le code PIN de son téléphone à la police, a été confondu par une équipe de cyberlégistes qui a pénétré par effraction dans son iPhone. L'app Santé d'Apple enregistre précisément l'activité physique de l'utilisateur (dont la fréquence cardiaque et le nombre de pas) et a été préinstallée sur l'iPhone 6S et les modèles plus récents. Autant de données qui ont permis de déterminer non seulement la position géographique du suspect, mais aussi ses périodes d'activité plus intense. Ces pics correspondraient, selon les enquêteurs, au moment où le suspect s'est débarrassé du corps.

Peter Egetemaier, chef de la police a déclaré à la cour : "Pour la première fois, nous avons corrélé la santé et les données géographiques". L'âge du coupable semblant difficile à déterminer, aucune peine n'a encore été fixée. La peine maximale encourue pour un adulte est de 30 ans de réclusion.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire