L'iPhone 3G risque de bousculer le marché de la téléphonie

Apple iPhone 3GPas encore arrivé qu’il est déjà au centre des recherches des analystes du secteur high-tech. Selon eux, l’iPhone 3G pourrait encore plus bouger les lignes du marché actuel de la téléphonie.

Un prix en baisse qui séduira plus de monde

Les deux entreprises les plus visées par le prix de l’iPhone 3G sont les deux constructeurs coréens LG et Samsung, très en pointe dans le domaine des terminaux tactiles. «  Il est temps pour les fabricants coréens d’éliminer le gras résiduel dans les prix de leurs combinés. Comment leurs téléphones à 700-800 dollars pourraient-il concurrencer avec l’iPhone ?  » , s’interroge Jae Lee, analyste chez Daiwa Securities.

«  Si un opérateur vend à la fois l’iPhone et des modèles Samsung ou LG, vous pouvez vous attendre à une baisse massive de 10 à 20% des ventes de ces modèles  » prévoit l’analyste Frost & Sullivan Daniel Longfield. C’est ainsi que Samsung vendra son futur Instinct certainement à 130 dollars avec un engagement de deux ans, contre un prix attendu jusqu’à aujourd’hui de 200 dollars, mais trop en concurrence frontale avec l’iPhone 3G. C’est également le cas du Voyager de LG qui passera de 400 à 200 dollars.

De son côté, le constructeur américain Motorola sera certainement le plus touché. Mal en point en ce moment et n’offrant aucune altrernaitive crédible face à l’iPhone, il est encore très présent sur le marché américain. Mais ce dernier est l’un des plus trustés par Apple et son téléphone. Enfin, Sony Ericsson pourrait également beaucoup souffrir de l’arrivée de l’iPhone 3G. Avec ses capacités de 8 et 16 Go, il sera en concurrence frontale avec les mobiles Walkmand du nippo-suédois.

On voit donc qu’encore une fois Apple cristallise les passions. Avec un presque insignifiant 0,6 % de part de marché, la marque se pose malgré tout comme un acteur incontournable d’un secteur sur lequel il n’est présent que depuis un an.