Roomba veut vendre les plans de votre salon à ses clients

Les aspirateurs-robots Roomba sont-ils devenus les petits espions d’iRobot ? L’accusation peut paraître exagérée, mais elle a beaucoup gagné en crédibilité ces derniers jours, alors que le fabricant a fait connaître son intention de revendre les données collectées par ses aspirateurs robots pendant leurs rondes chez les utilisateurs.

C’est une fonction inhérente aux Roomba depuis le Roomba 980, sorti en 2015 : les robots sont capables de scanner et conserver dans leur mémoire les données relatives à l’espace qu’ils sont chargés de nettoyer. Cela leur permet, explique iRobot, de mieux s’adapter à leur environnement, d’apprendre la position des différents obstacles, et ainsi de nettoyer plus efficacement et plus rapidement les surfaces sous son contrôle. Jusqu’à maintenant, ces données, qui sont officiellement la propriété du fabricant, étaient transmises via WiFi et restaient cantonnées à cet usage pour les robots. Mais Colin Angle, directeur général d’iRobot, a fait connaître récemment son intention de vendre ces données. Selon lui, elles pourraient en effet servir à d’autres appareils connectés pour un usage domestique.

« Il y a tout un écosystème que nous pouvons mettre en place une fois que nous avons une carte complète d’un foyer, dès lors que l’utilisateur a autorisé son partage », explique Colin Angle à Reuters. Selon lui, il sera en effet nécessaire que les utilisateurs donnent leur accord pour que leurs données puissent être partagées avec d’autres services, mais il pense que « la majorité acceptera afin de profiter de fonctions supplémentaires pour leur maison connectée ». 

Parmi les acheteurs potentiels de ces données, on trouve des poids lourds comme Google, Apple ou Amazon. Notons que certains modèles de Roomba sont compatibles avec Amazon Alexa et Google Home, et qu’on peut s’attendre à ce qu’un support du HomePod d’Apple soit également prévu. Reste que si les utilisateurs devraient avoir l’option de refuser la vente de leurs données, ils resteront tenus par les conditions d’utilisation de Roomba, qui stipulent entre autres que l’entreprise s’autorise à « partager des informations personnelles avec des tierces parties ».

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire