Sun se sent Open

Infos-du-Net.comSun Microsystem fait coup double dans le monde de l'Open-Source lors de la conférence JavaOne de San Francisco avec son annonce de donner accès aux sources de Java et de soutenir Ubuntu.

De solaris à Linux

"Humanité pour les autres" a visiblement plu au directeur général de Sun, Jonathan Schwartz, qui nous déclare que "les idéaux de cette communauté sont assez proches des nôtres". Il souhaite ainsi "résolument soutenir cette autre voie [de Linux] que constitue Ubuntu". Un partenariat avec une grande entreprise peut se révéler très bénéfique pour la distribution si celle-ci joue vraiment le jeu des licences. Sun aura alors un système puissant, libre et adapté à ses besoins à sa disposition, tandis qu'Ubuntu jouirait des avancées technologiques produites par Sun. A noté qu'une telle décision reviendrait probablement à délaisser Solaris, le système actuellement développé par Sun, dont le succès a été plus que mitigé.

Ouvert mais pas libre ?

«Nous ne nous demandons plus si nous allons rendre Java open source, mais de quelle manière nous allons le faire ?». Jonathan Schwartz sait ce qu'il veut, mais pas où il va. Ouvrir les sources est une chose, mais les rendre libres en est une autre qui impliquerait un perte de contrôle dans le développement au profit du gain de la communauté. D'un autre côté un Java libre est une grande attente comme en témoigne la création de projet tels Jonas.

Ce langage de programmation est en effet extrêmement populaire et fêtait ses 10 ans en grande pompe cette année. Non libre, il posait des difficultés pour être intégré dans certaines distributions GNU/Linux comme celle que Sun vient de plébisciter. Espérons que cela influera en faveur du penchant libre.

Source : Technonautes
Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • sleg@IDN
    Ubuntu commence serieusement à prendre beaucoup d'ampleur !!

    ... et c'est pas moi qui vais m'en plaindre.
    0