Le marché des jeux en ligne s'ouvre à la concurrence

Spécialement créée pour l’occasion, l’Arjel a donc accordé selon le décret publié au Journal officiel 17 agréments à 11 opérateurs différents. Les paris pourront ainsi démarrer pour la Coupe du monde de la FIFA en Afrique du Sud qui se tiendra à partir du 11 juin prochain.

Ce sont trois types de jeux qui seront ouverts à la concurrence : les paris hippiques mutuels, les paris sportifs à cote en direct sur les épreuves réelles validées par les fédérations et les jeux de cercles comme le poker. Pour ce dernier type, le lancement a toutefois été repoussé à la fin du mois de juin. 

Les grands noms internationaux et français du pari sportif ont été sélectionnés : PMU, Française des Jeux, Betclic, Betsurf ou encore BES SAS. Ils se sont acquittés de 20 000 euros par jeu pour une licence de 5 ans renouvelable. Un droit d’entrée très bas pour un marché estimé à près de deux milliards d’euros en 2011 pour trois millions de joueurs. 

La fin de 471 années de monopole

Promulguée le 13 mai dernier, la loi « relative à l’ouverture de la concurrence et à la régulation du secteur des jeux d’argent et de hasard en ligne » met fin à 471 années de monopole de l’État. C’est en effet François 1er qui avait imposé le principe dans un édit datant du 21 mai 1539.

Les opérateurs de licences de paris sportifs ou hippiques peuvent théoriquement commencer leurs activités dès aujourd’hui. L’Arjel estime toutefois que tous les sites seront opérationnels dès demain.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
4 commentaires
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • Anonyme
    Le principe du jeu d'argent est mal c'est prendre aux d'espérés leurs argents tout en gardant une partie de la prise pour systématiquement les appâter. c'est un peu comme la pêche a la mouche finalement.
    Brefs dans une société moderne ca ne devrais pas exister.
    Mais suis-je bête notre société n'a rien de moderne nous sommes a l'ère de la crétinitude.
    1
  • sangfroid
    c'est avec ce genre de lois que l'on voit qu'un État est aux abois et n'est pas au service de sa population. Pousser les gens à se détruire pour renflouer un peu ses dettes. Normal que la licence ne soit pas chère, l'argent qui rentre c'est sous forme de taxes.
    ça va détruire pas mal de ménages ce genre de truc, car il n'y aura plus besoin de sortir pour jouer, n'importe qui pourra alors devenir addict aux jeux d'argent qui ne vous promettent qu'une chose : vous appauvrir.
    0
  • shooby
    ce n'est pas cette ouverture qui va me faire y aller plus qu'autre chose
    0