Playerunknowns Battlegrounds va-t-il être censuré en Chine ?

Ce n’est pas la première fois que l’empire du Milieu censure des contenus, aussi populaires soient-ils ailleurs. Après BoJack Horeseman et The Big Bang Theory, c’est le jeu vidéoPlayerUnknown’s Battlegrounds qui vient d’être évincé du marché chinois.

PUBG, le Hunger Games du jeu vidéo, est trop sanglant et violent pour être vendu en Chine, selon China Audio-Video and Digital Publishing Association qui vient de faire une annonce en ligne. Le communiqué a par ailleurs été fait après une consultation du State Administration of Press, Publication, Radio, Film and Télevision (SAPPRFT), l’autorité responsable de l’autorisation de la diffusion d’un contenu en Chine. Le jeu de type gladiateur, où les concurrents s’entretuent à coup de pistolet-mitrailleur et de fusil d’assaut automatique, va par ailleurs à l’encontre des récents appels à l’unité du président Xi Jinping.

Cette censure est considérée comme une « condamnation à mort de PUBG en Chine », selon l’analyste Benjamin Wu du cabinet de conseil Pacific Epoch de Shanghai. Les joueurs peuvent cependant télécharger et exécuter le jeu sur des réseaux virtuels privés, malgré la lenteur de la connexion et les éventuels blocages. La plus grande société de jeux vidéos chinois Tencent Holdings a cependant ouvert des pourparlers avec Bluehole Inc. pour avoir les droits de licence du jeu, il y a plusieurs semaines.

>>> Lire aussi PlayersUnkown’s Battlegrounds bât le record de DotA 2

L’Honneur des Rois de la société Tencent, qui propose des combats entre divers personnages de l’univers « heroic fantasy », est le jeu le plus populaire du moment, en Chine. Mais, le jeu a également fait l’objet d’examens après diverses critiques médiatiques. Tencent a également publié CrossFire, avec l’éditeur sud-coréen SmileGate, il y a plusieurs mois.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire