Lego Minecraft : l'histoire d'amour continue

En 2012, Lego sortait un kit de briques à assembler basé sur l’univers du jeu vidéo Minecraft. Il semblerait que la firme de jouets danoise s’apprête à lancer de nouveaux modèles comme l’indique une fuite récente.

Décidément, l’heure n’est pas à la sécurité des informations chez Lego. Alors que mi-septembre, les 121 nouveaux produits du catalogue 2015 de l’entreprise s’étaient retrouvés sur Internet, c’est une nouvelle fuite qu’a subi le constructeur de briques, cette fois via sa boutique en ligne russe. Le site a en effet mis en ligne par erreur six nouvelles boîtes Lego adaptées du jeu vidéo Minecraft.

Ces boîtes représentent plusieurs ambiances du jeu vidéo édité par Mojang comme une mine, une prairie, l’Ender ou une grotte. Ces six nouveaux kits font suite à des kits déjà édités par Lego en 2012 suite à la contribution d’internautes sur le site Lego Idea, alors baptisé Lego Cuusoo. Face au succès populaire de cette idée, la firme a décidé de commercialiser la boîte.

Toutefois, ces nouveaux kits présentent une différence majeure par rapport à ceux déjà commercialisés par Lego. Les figurines et les briques sont désormais à la même échelle que les autres kits du fabricant de jouets. Les premières boîtes avaient en effet adopté une échelle plus conforme à celle du jeu vidéo, souvent qualifié de « Lego en jeu vidéo », avec des personnages entièrement conçus en briques, sans jambes ni bras et à une échelle bien moins grande. Les futures boîtes vendues par Lego ne devraient pas être compatibles avec les anciens kits.

Parmi les différentes figurines vendues, on retrouvera bien évidemment Steve, l’avatar par défaut de Minecraft, mais aussi des squelettes, des araignées, des Endermen, des zombies, des creepers, des cochons, des vaches ou des moutons. Lego n’a pour l’instant pas communiqué sur les prix des différents kits ou sur leur date de commercialisation.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire