La France, mauvais élève de la liberté d’accès à Internet

L’ONG Freedom House, qui surveille la liberté d’accès à Internet dans différents pays du monde, a publié son dernier rapport ce mercredi 28 octobre. Elle y note des « reculs notables » concernant la liberté d’accéder à Internet en Libye et en Ukraine, mais aussi en France.

« Des reculs notables ont été enregistrés en Libye, en France et, pour la deuxième année consécutive, en Ukraine sur fond de conflit territorial et de guerre de propagande avec la Russie », indique Freedom House dans un communiqué. Pour l’ONG, la mauvaise position de la France est principalement due aux mesures sécuritaires prises dernièrement, et qu’elle critique : « la position de la France a baissé principalement à cause de politiques problématiques adoptées après les attaques terroristes de Charlie Hebdo ». C’est la loi sur le renseignement, qui avait déjà alimenté de nombreux débats à l’Assemblée et autour, qui est pointée du doigt par l’organisation, ainsi que les fameuses « boîtes noires », ces systèmes de collecte et d’analyse automatique des données prévus par le texte.

Classée à la neuvième place sur 18 des pays dits « libres », la France totalise un score de 24 points (100 étant le pire, 0 étant le meilleur), contre 20 en 2014. Ce recul est principalement attribué à des « restrictions imposées sur les contenus pouvant être perçus comme faisant ‘l’apologie du terrorisme’ et les poursuites engagées contre des internautes ». Concernant la Libye, qui est classée parmi les 28 pays « partiellement libres », elle est également en recul par rapport en 2014, avec pour cause « la violence inquiétante visant les blogueurs », tandis que l’Ukraine a souffert du « conflit territorial et de la guerre de propagande avec la Russie ». Tout en bas du classement se trouve la Chine, pays « non libre », avec 88 points, tandis que la meilleure place est attribuée à l’Islande, avec 6 points.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire