Les entreprises australiennes refusent de payer une licence pour utiliser Linux

Infos-du-Net.comCréé en 1991 par le finlandais Linus Torvalds, Linux est une marque déposée sous licence GPL (General Public License), ce qui en fait un logiciel libre, et accessoirement gratuit.

C'est dans le but de protéger cette marque que Linus Torvalds a mandaté un avocat début août afin de contacter 90 entreprises autraliennes pour leur faire payer une licence pour l'usage de la marque Linux.
Suivant les sociétés, ce prix varie entre 200 et 5000 dollars dont il faudra s'acquitter auprès du Linux Mark Institute, une organisation à but non Lucratif contrôlée par Linus Torvalds.

Mais cette pratique n'est pas du goût de toutes les entreprises, qui accusent alors Torvalds de faire payer cette licence dans le but de gagner de l'argent.
Jonathan Oxer, directeur de Linux Australie, explique sur son blog la désapprobation des société australiennes, et précise que ceci est fait dans le but de protéger Linux afin qu'il ne soit pas utilisé à des fins commerciales.
De son côté, l'avocat de Linus Torvalds s'est empressé de créer un site expliquant en détail les raisons de cette pratique et répondant aux diverses questions soulevées.

Linus Torvalds s'est d'ailleurs défendu de ces accusations, prétextant que cette opération faisait déjà perdre de l'argent au LMI, puisque les fonds récoltés avec les licences ne couvrent même pas les moyens utilisés pour les mettre en place et les enregistrer.

Il affirme que cette licence a pour but de faire respecter la marque Linux et empêcher qu'elle soit utilisée à des fins malhonettes ou dans un but lucratif.
"Une marque déposée existe pour définir certaines règles concernant l'utilisation d'une "marque" (son nom, son logo, etc...). Les gens qui payent pour protéger tel ou tel nom le font parce qu'ils se soucient de ce nom particulier. Ceux qui ne s'en préoccupent pas ne payent pas. C'est vraiment aussi simple que cela. Il s'agit simplement d'avoir une protection légale pour un nom particulier.", a précisé Linus Torvalds dans la mailing list du noyau Linux.

Mais les propos de Torvalds se trouvent également controversés dans le monde du logiciel libre par certains qui estiment son discours comme étant contradictoire.
D'un côté, il rejette les brevets logiciels, de l'autre, il cherche a faire respecter sa marque.

Cette demande de licence ne concerne pour l'instant que l'Australie.
En France, l'éditeur Mandriva, par exemple, pourrait bien être concerné, puisqu'il indique sur ses boites et dans sa distribution que Linux est une marque déposée de Linus Torvalds.
L'éditeur ne semble pas réticent au dépot de la marque Linux par Torvalds, estimant qu'autrement, quelqu'un d'autre l'aurait forcément fait à sa place.
Mandriva précise d'ailleurs qu'aucune demande de licence ne leur a été adressée pour l'instant mais que si le cas se présente, ils n'y voient aucun inconvénient dans la mesure où, bien entendu, elle n'est pas à but lucratif.

Source : ZDNet
Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
8 commentaires
    Votre commentaire
  • sparklegamer@IDN
    Microsoft fait payer ses OS, pourquoi pas Linux?
    0
  • manu908
    Parceque c'est l'un des intèrêts de Linux qu'il soit "libre"...
    0
  • Onigiri@IDN
    Les acteurs du monde du logiciel libre s'emploient tout de même à faire oublier l'amalgame entre "libre" et "gratuit", facilement comissible avec l'homonyme anglais "free" qui désigne les deux mots à la fois.
    0