Pour Linus Torvalds, les correctifs d'Intel contre Meltdown et Spectre sont bons pour la poubelle

La révélation de Meltdown et Spectre, deux failles de sécurité majeures qui peuvent affecter les processeurs Intel de millions d’ordinateurs à travers le monde, a poussé l'entreprise à se lancer dans un titanesque travail de création de correctifs pour toutes leurs lignes de processeurs. Cela ne semble pas suffire au créateur de Linux, Linus Torvalds, qui s'attaque à la stratégie utilisée par le fondeur américain.

Dans une conversation par email avec David Woodhouse, ingénieur d'Amazon basé au Royaume-Uni, M. Torvalds déclare que les correctifs sont "juste bons pour la poubelle".

Selon lui, le patch contre Meltdown devrait être appliqué automatiquement, alors qu’Intel demande actuellement à l'utilisateur d’accepter et d’activer le correctif au démarrage de l'ordinateur. Torvalds estime qu'Intel a opté pour cette manière d'appliquer les patches afin de ne pas affecter ses tests de performance de référence et ne pas ternir son image.

Il s'irrite aussi de correctifs à répétition concernant des failles de sécurité déjà traitées auparavant. Mr Torvalds estime, là aussi, qu'il s'agit d'une diversion d'Intel visant à faire croire que leurs correctifs sont nombreux et efficaces, alors qu'ils ne s'attaquent pas (ou partiellement seulement) aux vrais problèmes, Meltdown et Spectre en l'occurrence.

Cette conversation publique ayant fait grand bruit sur Internet, Intel se devait de faire une déclaration : "Nous prenons très au sérieux les commentaires de nos partenaires. Nous échangeons activement avec la communauté Linux, y compris avec Linus, afin de travailler ensemble et trouver des solutions."

Meltdown et Spectre continuent d'agiter les milieux de l'informatique et de la sécurité, et les solutions jusqu'ici apportées se révèlent incomplètes, voire nuisibles. Ainsi, après avoir installé les correctifs officiels mis à disposition la semaine dernière, certains utilisateurs ont constaté que leur ordinateur redémarrait de façon impromptue. Ayant désormais découvert la cause du problème, Intel demande aux utilisateurs d'ignorer ces correctifs en attendant une meilleure solution.

Lors du CES 2018, le PDG d'Intel, Brian Krzanich, avait déclaré que l'entreprise proposerait des correctifs pour tous les processeurs achetés il y a cinq ans ou moins, avant la fin du mois de janvier.

Les critiques de Linus Torvalds sonnent comme un rappel à l'ordre pour Intel, à qui il ne reste plus qu'une semaine pour remplir la promesse de son PDG et surtout, rassurer des millions d'utilisateurs inquiets.

>> À lire : Spectre et Meltdown : tous nos conseils pour mettre à jour vos PC, Mac, Android et iPhone

Découvrez Tom's Guide pour plus d'informations sur Linux et les applications Linux

Rendez-vous sur les forums Tom's Guide en cas de problème avec Linux

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire