L'interropérabilité virale en marche

Infos-du-Net.com
On connaissait le dual boot qui permet de choisir au démarrage de sa machine de choisir quel système d'exploitation lancer. Voici les duals virus qui s'attaquent à plusieurs OS. MacOs-Windows avait déjà été tenté mais le nouveau-né cible la mouture de Bill Gates et les systèmes GNU/Linux, ce qui est peu banal. Découvert par Kaspersky lab le dénommé Virus.Linux.Bi.a/ Virus.Win32.Bi.a n'est pas très agressif (il infecte juste le dossier en cours), plutôt une démonstration de ce que peux nous réserver l'avenir en matière de malware.


Une destruction à qui de droit

Ecrit en assembleur, le code malicieux fonctionne donc potentiellement sous de très nombreuses plateformes. Néanmoins son impact ne peut être le même partout. En effet sous Windows, l'utilisateur à par défaut les droits administrateurs et le danger de corruption de fichiers sensibles existe. Au contraire sous Linux, un système de droit demande de se connecter en mode 'root' pour avoir les pleins pouvoirs sur le système, en utilisation quotidienne une attaque peut donc détruire ses données personnelles mais théoriquement pas celles destinées à l'administration.

De nouvelles failles qui permettent par malveillance de s'attribuer l'identité d'un "superutilisateur" sont découvertes régulièrement. Elles sont généralement corrigées rapidement, mais que se passera-t-il si une d'elles échappent à la vigilance de la communauté dans un monde où les linuxiens n'ont aucun antivirus ? Gageons que la réponse commerciale sera prompte, la sécurité étant un marché plus vivace que jamais.

Source : Banchez-vous.com
Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
13 commentaires
    Votre commentaire
  • SamTech25
    Je suis content que Kaspersky soit capable de le détecter. :-D
    0
  • Milridor
    Les linuxien ont des antivirus!
    Et des gratuit en plus :-P
    Une fois de plus linux surpasse windows!
    0
  • CRicky
    Citation:
    Ecrit en assembleur, le code malicieux fonctionne donc potentiellement sous de très nombreuses plateformes.

    Je ne veux pas être méchant, mais ce n'est pas une raison suffisante car ça dépend de comment c'est écrit en assembleur (il y a des interruptions logicielles telle que l'interruption DOS 21h pour DOS/Windows, et interruption 80h sous linux, MacOs je ne sais pas).
    :-P
    0