USA : piratage des machines à voter

Le concept du vote électronique n’est pas toujours très bien accueilli en France, mais il est bien ancré aux Etats-Unis, ce qui rend cette info si sensible. Des hakers ont démontré la possibilité de remplacer en quelques minutes la mémoire CompactFlash de l’ordinateur à voter par une autre, faisant booter la machine dessus et éxécutant un virus.

Problème, le malware permet de voler des voix de manière invisible, et peut contaminer d’autres machines en réseau sur le même district. Or ces appareils sont portables et peuvent être amenées aux domiciles des responsables juste avant les élections. De plus, il n’y a pas de documentation sur leur fonctionnement interne et peu de traces papiers.

DieBold, créateur du système, a utilisé la justice pour éviter des audits de sécurité et muselé les critiques. Des solutions ouvertes et documentées car OpenSource existent mais la société refuse toute discussion. Le débat contestataire sur les résultats tendancieux des présidentielles Bush / Al Gore pourrait bien refaire surface.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
4 commentaires
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • wazyk
    Pfff ... On ne pouvait que se dire "Ca devait finir par arriver". Mais quand même, ça fait un peu froid dans le dos.
    Peut-on vraiment savoir ce qui se cache derrière un tel système propriétaire et hermétique? Et qui contrôle tout ça ?
    Ah si Mulder était là ...
    0
  • P-Hell
    On a eu un chiard semblable au Québec, aux dernières élections municipales (qui avaient lieu en même temps partout au Québec). La compagnie PG Élections avait géré les élections électroniques.

    À Montréal, on a été chanceux, un système électronique recueillait les bulletins de vote et les comptait, donc avait toujours une preuve papier, mais des villes comme Québec n'avaient que le vote électronique.

    Il y a tellement eu de trouble que les résultats ont été sortis encore moins vite que si on avait fait un décompte manuel... Si bien que le Directeur Général des Élections du Québec a tout bonnement refusé que soit utilisé ce système aux différentes élections partielles qui ont eu lieu ensuite. Le bon vieux vote papier, y'a que ça de vrai ;)

    Cette page est assez intéressante pour renseigner sur PG Élections. En France vous ne les verrez probablement jamais, mais ça montre quand même une problématique qui peut être partout:
    http://ptaff.ca/vote_electronique_2005/
    0
  • OniZUka74
    il y en a un qui doit etre content !!!! Bush !!
    0