Un drone s'écrase dans le jardin de la Maison-Blanche

Les affaires de drone survolant des endroits stratégiques défilent ces derniers temps. Après les centrales nucléaires ou encore le palais de l’Élysée en France, c’est au tour de la Maison-Blanche à Washington, aux États-Unis, de se faire épier par l’un de ces engins volants. Les services de protection du président américain Barack Obama ont confirmé l’évènement, qui a eu lieu le lundi 26 janvier.

Pour autant, l’appareil n’aura pas fini sa course bien loin, puisqu’après un court vol à très basse altitude, il s’est finalement écrasé dans les jardins situés aux sud-est de la Maison-Blanche aux alentours de 3 heures du matin. Le porte-parole de Barack Obama s’est montré rassurant, indiquant que « selon les premiers éléments rassemblés, le drone ne représente de menace pour personne à la Maison-Blanche ».

Le drone retrouvé par le service de sécurité serait un DJI Phantom commercialisé au grand public, un quadricoptère très performant vendu près de 1 000 euros. Aux commandes, il s’agirait d’un employé du gouvernement qui en aurait perdu le contrôle alors qu’il le faisait voler à proximité de la Maison-Blanche, mais qui « n’avait pas l’intention de (lui) faire franchir la grille »

Lire : Drones : comment choisir ? Lequel acheter ?

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire