Stan Lee abandonne les poursuites pour vol d'identité contre ses anciens associés

Il y a deux mois de cela, Stan Lee, créateur des superhéros Spiderman, Hulk, Iron Man, les Avengers, ou encore des X-Men a porté plainte contre ses associés de POW ! Entertainment pour vol d’identité, de nom et d’image. Nous apprenons aujourd’hui que l’auteur a abandonné les poursuites à l’encontre de ses partenaires, et que leur collaboration va reprendre.

Selon Stan Lee, Shane Duffy, PDG de POW ! Entertainment, et Gill Champion, cofondateur de la société, auraient abusé de sa situation de détresse morale (son épouse était mourante) pour lui faire signer des contrats exclusifs d’exploitation de son nom et de son image applicables à travers le monde. Ils n’auraient pas non plus averti Mr Lee que ces droits allaient être transférés à Camsing, une entreprise hongkongaise qui était sur le point d’accueillir la maison d’édition. Le vieil homme étant aveugle depuis trois ans, ses partenaires auraient aussi commis un abus de faiblesse en lui faisant signer un contrat que Stan Lee ne pouvait pas lire. Le scénariste réclamait ainsi des dommages et intérêts s’élevant à un milliard de dollars.

Les anciens associés se sont donc rabibochés, et ils peuvent se remettre à travailler sur les nombreux qui avaient été mis en pause depuis quelques mois. Mr Lee déclare ainsi : « toute cette affaire a été perturbante pour tout le monde, les fans et moi y compris, mais je suis désormais heureux d’être entouré par ceux qui veulent ce qu’il y a de mieux pour moi [...] Je suis ravi que cette histoire soit du passé et de me remettre au travail avec mes amis et collègues chez POW ! afin de lancer la prochaine génération de personnages et d’histoires ! ».

>> À lire : Avengers Infinity War : 30 minutes de Thanos en moins
>> Plus : Stan Lee veut devenir président du monde

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire