L'équation de la troupe de vaches à l'épreuve des mathématiques

Des mathématiciens de l’Université de Californie à Los Angeles ont collaboré avec un biologiste pour étudier un phénomène à première vue banal : les vaches en pâture dans la prairie. Cette étude sérieuse a mis en lumière la complexité de l’interaction entre ces mammifères.

Bien que les possibilités pour une vache dans une prairie se résument à quelques actions, il apparait qu’elles sont soumises à des contraintes à la fois biologiques et écologiques. Tout d’abord, elles évoluent en groupe pour dissuader les éventuels prédateurs. Mais le troupeau ne permet pas toujours de satisfaire les besoins biologiques de tout un chacun. L’individu est confronté au besoin de se nourrir ou de se reposer, mais également, à la nécessité de rester en sécurité au sein du groupe. Le troupeau présente ainsi deux classes qui évoluent perpétuellement : les mangeurs plus rapides et les plus lents. Le problème des mathématiciens a été ainsi de modéliser le comportement du troupeau en tenant compte des dynamiques au niveau de l’individu.

Il ne s’agit pas d’une étude sur le terrain, mais d’un travail théorique qui considère toutes les facettes du problème. D’ailleurs, l’abstraction du problème s'inspire d'une tout autre discipline : l’électronique, et plus particulièrement des condensateurs. Les observations des scientifiques n'ont pas encore donné lieu à une quelconque publication mais il sera à coup sûr intéressant d'observer comment la science des systèmes complexes analyse les vaches dans les verts pâturages.

> > >  Lire aussi  La science, source de photos choc

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire