La Commission Européenne sanctionne Microsoft par une amende

Infos-du-Net.comNous attendions la réponse de la Commission Européenne depuis quelques temps et celle-ci vient de trancher. Microsoft est condamné à 280,5 millions d’euros d’amende pour son manquement à coopérer dans une stratégie d’interopérabilité.

Le géant Américain n’a jamais voulu se résigner à respecter les demandes de l’Europe en ce qui concerne un problème de documentations techniques. Celui-ci prétextait que les exigences n’étaient pas clairement explicitées et qu’il ne pouvait donc pas les respecter scrupuleusement.
Cette sentence s’exécute sous forme d’astreintes journalières à la hauteur, pour le moment, de 1,5 million d’euros par jour. En effet, Microsoft est encore susceptible de voir son amende doublée par la Commission Européenne s’il conserve sa position.

Cette amende fait suite à une autre infligée en 2004 dont le montant s’élevait à 497 millions d’euros. Reste à savoir si ces amendes font réellement trembler Microsoft qui réalise toujours des chiffres d’affaire records.


Source : Génération-NT
Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
8 commentaires
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • dark-toxic
    aparament sa leur rapporte plus de rester sur leur position donc voila
    mais la sa commence a étre de l'acharnement quand méme
    0
  • djamblade
    Ce n'est pas de l'archanement que de faire respecter les lois!!

    Force est cependant de constater que cela semble une eppine dans le pied de microsoft les amende de la commission mais a force il s'aligneront!

    ;-)
    0
  • Breizhim
    Je me demande juste comment ça se passe du point de vue relation entre Europe et Amérique sur des affaires du genre ... comment un autre continent peut mettre une amende à une entreprise basée en Amérique ? Comment le voit le gouvernement Américain ? Si Microsoft ne voulait pas payer l'amende, ca aurait quelle conséquence ? Un boycottage des produits M$ en Europe ? Si c'est le cas, ne payez pas mon cher Billou !
    0