Microsoft rachète LinkedIn pour... 26 MILLIARDS DE DOLLARS !


À la surprise générale, Microsoft vient d’annoncer le rachat du réseau social professionnel LinkedIn pour la modique somme de 26 milliards de dollars.

Après Skype (2012), Nokia (2014) ou Mojang (2014), c’est un nouveau rachat qu’a annoncé Microsoft ce lundi. C'est dans un article publié sur son blog, que la firme de Redmond a annoncé l’acquisition du réseau social professionnel. « Microsoft et LinkedIn annoncent ce lundi qu’ils ont conclu un accord pour que Microsoft rachète LunkedIn à 196 dollars par action dans une transaction financière de 26,2 milliards de dollars (23,3 milliards d’euros), comprenant les réserves de LinkedIn ». L’accord prévoit que LinkedIn continue à utiliser sa marque, ainsi que ses cadres exécutifs. Pour l'heure, il n'est donc pas question de faire fusionner LinkedIn avec le réseau social d'entreprise Yammer, racheté en 2012 pour 1,2 milliard de dollars.

Avec 26,2 milliards de dollars, il s’agit de l’un des plus gros rachats du monde de la high-tech, loin devant les 16 milliards dépensés par Facebook pour l’acquisition de Whatsapp ou les 8,6 milliards dépensés par Microsoft pour Skype.Il y a un an, Microsoft avait failli racheter le service de cloud SalesForce pour 55 milliards de dollars, mais avait vu son offre rejetée.

Pour Microsoft, ce rachat est avant tout stratégique. Si la firme de Redmond propose déjà beaucoup de services sur Internet, elle n’avait pas encore son propre réseau social. Par ailleurs, avec ses profils très codifiés, LinkedIn s’avère surtout être une excellente base de données exploitable facilement pour le géant du logiciel. Mi-2015, le réseau social comptait en effet près de 400 millions d’utilisateurs inscrits.

La finalisation du rachat est prévue d’ici la fin de l’année, à condition que les différents organismes de régulation n’y voient aucun inconvénient.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire