Piratage : on ne badine pas avec Microsoft

Infos-du-Net.comL’année dernière, un jeune pirate britannique responsable d’une boutique d’informatique passait devant les tribunaux pour avoir été accusé du piratage et de la vente de système d’exploitation Windows au moyen d’un générateur de clé illégal. Microsoft voulait une peine exemplaire pour son pirate, qui a été condamné à 10 000 livres d’amende (un peu moins de 15 000 euros) en mai 2005. Mais il en fallait plus pour arrêter William Ling, qui repasse aujourd’hui devant le juge et risque une peine beaucoup plus lourde pour sa récidive.

12 millions de livres, près de 17,5 millions d’euros, voici ce que demande maintenant Microsoft en dommages et intérêts à l’accusé William Ling, pirate récidiviste. L’homme est spécialisé dans le piratage et la vente dans sa boutique de systèmes d’exploitation Windows piratés. Microsoft estime que la somme demandée est représentative du montant du préjudice subi. Une telle menace aura finalement eu raison des agissements de Ling, qui a stoppé son petit commerce, qui lui aurait tout de même rapporté près de 3,5 millions de livres sterling en cinq ans.

Source : Silicon
Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
14 commentaires
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • fullmetal4
    Meme si il est un peut c** d'avoir recommencé ça reste une grosse amande
    0
  • Quikeg
    Ah ouaip, c'est grosse amande... enfin disons plutôt grosse amende ;)
    Quand même, 3,5 millions de livres de bénef, c'était rentable !! En peu de temps, en plus.
    0
  • VAlu@IDN
    vi en meme temps il cherche le baton pour se faire battre comme on dit. Certes ca fait bcp mais bon ce faire des sous sur le dos d'autrui c'est quand meme autre chose que de pirater pour sa gueule, c'est un peu comme consommer de la drogue et en vendre.
    0