Marine Le Pen battue par Emmanuel Macron et par le Minitel ?

Pour l'auteure et chercheuse Alexandra Samuel, cela ne fait aucun doute : si Marine Le Pen n'a pas remporté les récentes élections présidentielles, c'est en partie grâce au Minitel.

Étrange constat que celui effectué par Alexandra Samuel dans un article publié sur le site Jstor Daily, mais peut-être pas si dénué de sens. L'auteure se penche sur les récents résultats des élections présidentielles et tente d'analyser la défaite du Front national. Selon elle, ce score est « dû en partie au Minitel, ce dispositif de réseautage particulier qui a défini la relation de la France avec les prémices d'Internet, et l'a placé sur un chemin unique de la démocratie. »

Pour étayer ses propos (et expliquer au passage au public anglophone ce qu'est le Minitel), elle s'appuie sur des rapports et études menés au cours des années 80 et 90. Elle ressort par exemple un article de Leda LeBrun datant de 1987, qui déclarait à l'époque qu'« interagir avec les partis politiques et les candidats était facile. En fait, une grande partie de cela a été fait lors des élections de mars 1986. On n'avait pas besoin d'être célèbre ou riche pour faire de la politique ni pour avoir un Minitel. Nos amis activistes du mouvement de la paix ont acheté un micro-ordinateur et un logiciel, à un coût relativement faible, pour communiquer avec leurs camarades et les curieux .»

Alexandra Samuel admet néanmoins que le gouvernement a exercé un certain contrôle de l'information dans les années 80-90 via le Minitel, mais elle constate que « c'est l'expérience du Minitel qui a imprégné l'expérience numérique française avec des attentes en matière d'accès équitable et fiable à l'information, et c'est pourquoi les internautes français n'ont pas cédé aux sirènes des fake news et des clickbaits. »

Et si, pour les prochaines élections, on ressortait notre bon vieux modem pour se connecter aux BBS et autres joyeusetés telnet ?

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire