Atteinte d'un souci de motricité cérébrale elle aide Google à déployer le code morse sur Gboard



Aujourd’hui, on peut utiliser le clavier pour communiquer via les barres obliques et les points. En morse donc. Et si cette option est disponible sur Google Gboard c'est en partie grâce à Tanya Finlayson. En effet, Tania Finlayson y a activement contribué : "j'ai participé à la conception de la disposition du clavier, j'ai ajouté des séquences en morse à la bande de suggestion automatique et développé des paramètres qui permettent la personnalisation."

Le clavier en morse de Gboard permet l’utilisation des points et des tirets pour taper un texte au lieu de l’AZERTY habituel. La version Android bénéficie même d’une amélioration spéciale pour les personnes à mobilité réduite qui pourront brancher des commutateurs externes. En plus de la mise à jour, Google a également créé un jeu facilitant l’apprentissage du Morse, il est disponible sur Android, iOS et sur PC.

Le code Morse a changé la vie de Tania

Tania a toujours utilisé cette méthode pour interagir avec ses proches. Elle se souvient de ses premiers mots : "T'es un vieux schnock, papa." Elle souligne que le code Morse est adaptable à tous les projets comme les jeux ou tout autre application éducative. Elle rappelle également que les technologies actuelles sont surtout destinées au grand public, délaissant ainsi les personnes handicapées.

Lorsqu’ils ont détecté le problème de motricité cérébrale, les médecins ont suggéré aux parents de placer leur fille dans une institution. Pourtant, ils ont ignoré ce conseil, ils l’ont élevé comme un enfant "normal". La communication constituait un défi permanent. Quand elle était assez grande pour lire, elle a utilisé un tableau contenant 200 mots dessus en pointant les mots avec un bâton fixé sur sa tête. C'est ensuite qu'elle a appris a maitriser le morse ce qui lui a permis de dialoguer davantage encore avec ses proches.

>>> Google ajoute le Morse à Gboard

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire