Espace : un moteur ionique qui fonctionne à l'air

L’Agence spatiale européenne (ESA) a mis au point un moteur ionique capable de générer son propre carburant à partir de gaz rares collectés dans l’atmosphère. Une première mondiale qui « ouvre la voie à des satellites volant en orbite très basse pendant des années », indique l’Agence.

Utilisé par l’industrie spatiale depuis 1998, avec Deep Space 1, le moteur ionique est plus efficient qu’un moteur-fusée traditionnel avec une propulsion plus faible, mais beaucoup plus longue. En outre, il n’a pas besoin d’embarquer une quantité folle de carburant. Quelques kilogrammes de xénon lui suffisent. Pour référence, le satellite européen Gravity Field and Steady-State Ocean Circulation Explorer lancé en 2009 ne disposait que de 40 kg de xénon pour sa mission qui s’est achevé par une panne de carburant quatre ans plus tard.

Afin d’augmenter la durée des missions, il suffirait logiquement d’embarquer plus de xénon. C’est chose possible, mais très onéreuse.

Aussi, les récents progrès de l’ESA permettent de résoudre la durabilité des sondes et satellites à plus de 200 km de la Terre. Leur nouveau moteur ionique peut se passer ou largement compléter les bonbonnes de xénon embarquer dans ces appareils.

Un prototype a été développé et soumis à la simulation dans une chambre sous vide. L’objectif était de prouver qu’il pouvait fonctionner sans xénon. Il a été démarré avec du xénon qui a peu à peu été remplacé par un mélange d’oxygène et d’azote jusqu’à couper complètement l’apport en xénon. Le moteur continuait bien à tourner.

>>> Incroyables photos de l'Espace

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire