[MWC 2014] Toujours plus de Firefox OS... toujours pas en France

Alors que 2013 a vu le lancement en grande pompe de Firefox OS auprès d’un nombre conséquent de partenaires de la fondation Mozilla, l’heure est au premier bilan cette année au Mobile World Congress.

Après près de deux ans de développement de ce qui s’appelait alors Boot2Gecko, Firefox OS s’est officiellement lancé en 2013, à l’occasion du mobile World Congress. Le système d’exploitation libre était alors intégré dans 3 smartphones différents conçus par LG, Alcatel et ZTE. Un an plus tard, ce sont désormais 15 marchés qui accueillent les smartphones Firefox OS, essentiellement en Amérique du Sud et en Europe de l’Est, les marchés prioritaires du système d’exploitation. Le nombre de mobiles intégrant l’OS mobile a lui considérablement augmenté avec l’annonce de trois nouveaux appareils Alcatel, deux nouveaux ZTE, dont le ZTE Open C dévoilé ce lundi matin, ou le Chinois Huawei qui a à son tour dévoilé son smartphone équipé de l’OS libre, le Huawei Ascend Y300. L’opérateur a également annoncé l’arrivée de nouvelles applications pour sa boutique, comme Soundcloud, Pinterest ou l’application de messagerie instantanée leader au Japon : Line. 

Firefox OS sur tablettes, montres et TV connectées

Mais Mozilla n’a pas que les smartphones dans son champ de vision. Plusieurs constructeurs comme Alcatel, Via, Panasonic ou Foxconn ont également fait part de leur intérêt pour intégrer Firefox OS dans des appareils aussi variés que les tablettes, les montres connectées ou les smart TV. On est bien loin des marchés émergents et des possesseurs de feature phones que Firefox OS était censé aller chercher. « A partir du moment où on travaille de façon ouverte et publique, des industriels peuvent venir, télécharger le code et l’adapter à d’autres types d’appareils », explique Tristan Nitot, porte-parole de la fondation Mozilla. Quant à savoir quand les premiers appareils Firefox OS arriveront en France, pas un mot. Si les smartphones sont déjà disponibles ou sont sur le point de l’être en Grèce, en Allemagne, en Italie ou en Espagne, aucune annonce n’a encore été faite pour le France. Une absence de positionnement de la part des opérateurs tricolore qui s’expliquerait, selon Tristan Nitot, par le fait que les smartphones hauts de gamme sont déjà très implantés dans l’hexagone et que le marché des possesseurs de téléphones classiques à aller chercher est trop peu important. A termes, l’objectif de Firefox OS est bel et bien de convertir aux smartphones les possesseurs de mobiles d’entrée de gamme tout en démocratisant le plus possible les applications web développées en HTML5 et en JavaScript face aux applications natives.

C’est d’ailleurs pour mettre en avant les applications web que Mozilla a récemment annoncé un partenariat avec la start-up Everything.me pour lancer sa propre application Launcher sur Android. L’intérêt sera alors pour Mozilla de proposer le web directement sous forme d’applications lorsque l’utilisateur recherchera un contenu depuis son appareil Android. Une façon cette fois non plus de chercher les possesseurs de feature phones, mais directement les possesseurs d’appareils Android, un système d’exploitation qui équipe encore 80 % du marché des smartphones. 

Retrouvez toute l'actualité du Mobile World Congress

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire