L'Autorité des marchés financiers tacle Nabilla à propos du bitcoin

Dans une vidéo postée sur Snapchat, l'ex-star de téléréalité Nabilla fait la promotion du bitcoin et de l'une des innombrables sociétés de trading de la monnaie virtuelle. Ce qui a beaucoup déplu à l'Autorité des marchés financiers, qui a rappelé à Nabilla et les consommateurs les risques encourus lorsque l'on mise sur le bitcoin.

« Le bitcoin, c'est de l'argent qu'on peut toujours récupérer, c'est de l'argent virtuel [...] Il n'y a rien à perdre, c'est gratuit. » Voilà entre autres les propos tenus par Nabilla dans une vidéo de 3,30 minutes et diffusée sur Snapchat. Des propos qui ont visiblement fait bondir les membres de l'Autorité des marchés financiers, qui ont rapidement réagi en postant sur Twitter le message suivant à l'intention des followers de Nabilla : « Le #Bitcoin c’est très risqué ! On peut perdre toute sa mise. Pas de placement miracle. Restez à l’écart. »

Nabilla fait la promotion du bitcoin.

Il est vrai que l'ex-star de téléréalité n'y va pas avec le dos de la cuiller pour promouvoir la monnaie virtuelle et TraderLeBitcoin, une société de courtage établie à Andorre et qui ne compte que deux mois d’existence, comme le rapporte le site Capital. Mais en réalité, si Nabilla est la première égérie du genre en France, le phénomène n'est pas nouveau et nous vient du Japon, où les stars locales font elles aussi la promotion de la monnaie virtuelle et de diverses sociétés de trading. Le rappel de la part de l'Autorité des marchés financiers est cependant bien justifié, puisque l'argent engagé pour l'acquisition de bitcoins est bien réel et que le marché peut s'effondrer du jour au lendemain, comme cela est arrivé la semaine passée.

Pour l'anecdote, la publicité de Nabilla et la mise en garde de l'AMF font les choux gras du Web depuis 24 heures. Le journal Libération a fait les frais de son empressement à rapporter l'information, puisque l'un des ses rédacteurs a twitté que « L’Autorité des marché financiers met en garde Nabilla contre les dangers du bitcoin ». L'ex-star de téléréalité n'a pas manqué de rappeler que « marché » prenait dans ce cas un « s ». Comme quoi, on peut être une star de la téléréalité et avoir des notions grammaticales.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • nielphi
    Avant de faire le malin... Marché(s) est un nom commun ! Il s'agit donc d'une erreur grammaticale (singulier/pluriel), et pas d'une erreur de conjugaison...
    Bref Nabilla moins nulle que le rédacteur ?! Flippant !!!