La NASA a installé le premier module gonflable de l’ISS

Après un premier échec la semaine dernière, la NASA a finalement réussi à installer son module Beam, un module gonflable amarré à la Station Spatiale Internationale. Il s’agit du tout premier module de la station qui ne soit pas constitué d’une structure métallique, et qui est actuellement en test en vue de son utilisation dans de futures missions.

Le module Beam, pour Bigelow Expandable Activity Module, a finalement été gonflé et pressurisé, après un premier essai infructueux. D’un diamètre de 323 centimètres une fois gonflé, ce module est pour l’instant un test visant à observer son comportement. L’idée est de remplacer les classiques structures métalliques par des habitats gonflables, plus légers et moins encombrants, qui pourraient même être utilisés lors d’une éventuelle mission habitée sur Mars.

S’il est gonflé et pressurisé, le module ne devrait pour l’instant pas être occupé par les habitants de l’ISS avant quelques jours. Les astronautes vont devoir procéder à plusieurs tests afin de s’assurer qu’il ne présente aucune fuite, et les premiers tests à l’intérieur même du module devraient avoir lieu la semaine prochaine.

Le premier déploiement, qui avait commencé jeudi, a finalement été stoppé plus tôt que prévu lorsque les ingénieurs ont constaté que le module offrait plus résistance que prévu. La manoeuvre a donc été décalée à ce samedi, où le module a enfin pris forme après environ 7 heures de gonflage et de réglages. Le module Beam doit rester amarré à l’ISS durant au moins deux ans, durant lesquels les astronautes seront chargés de tester toutes ses caractéristiques dans l’espace : sa résistance aux rayons solaires et cosmiques, sa protection contre les températures extrêmes, ou encore son comportement face à divers débris qui pourraient le heurter.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire