Le télescope Kepler est entré en mode d’urgence

La NASA vient de découvrir, à l’occasion d’un contrôle de routine, que son satellite Kepler, qui embarque le télescope du même nom, est passé en mode d’urgence pour une raison encore inconnue. Dans ce mode, très consommateur de carburant, le satellite tente de rétablir et de maintenir une position stable, ce qui peut être le signe qu’il a dévié de sa trajectoire de manière inattendue.

Orbitant à environ 120 millions de kilomètres de la Terre, Kepler est le satellite responsable de l’observation de nombreuses nouvelles étoiles et autres astres nous entourant, et est notamment responsable de la découverte de près de 5000 exoplanètes. Ses recherches continuent aujourd’hui, mais le passage du satellite en mode d’urgence complique quelque peu les choses. L’objectif de la NASA est pour l’instant de comprendre ce qui a poussé son satellite à passer en mode d’urgence, et dans un second temps de rétablir dans la mesure du possible les paramètres permettant un retour à la normale. L’opération est toutefois délicate : la distance avec le satellite impose d’attendre près de 13 minutes pour obtenir une réponse de la part de l’appareil après chaque commande.

Le mode d’urgence s’est activé entre le 4 et le 7 avril 2016, pour une raison encore inconnue de la NASA. Dans ce mode, le satellite consomme beaucoup plus de carburant que la normale pour tenter de rétablir sa trajectoire, et pourrait donc consommer ses réserves beaucoup plus tôt que prévu. Selon la NASA, une collision pourrait être à l’origine du problème, bien que les dégâts soient pour l’instant inconnus.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire