Le Netbook bientôt en déclin selon GFK

Une récente étude de l’institut GFK montre une nette explosion du marché du netbook en 2008, avec 362 000 ordinateurs écoulés en France sur l’année. L’institut précise toutefois que ces chiffres sont à contraster avec les revenus générés par ces ordinateurs, qui ne permettraient pas aux constructeurs de rentrer pleinement dans leurs frais, et qu’il va donc falloir s’attendre à un déclin du marché du netbook dans les années à venir.

Le netbook, un gouffre financier ?


GFK souligne que le marché des netbooks souffre d’un paradoxe assez important, puisque si ceux-ci sont de plus en plus vendus et séduisent le public français, leur prix très bas n’offre que peu de marge aux constructeurs, qui n’arrivent donc pas à amortir tous leurs coûts. Ce paradoxe se situe surtout au niveau du prix des netbooks, aux alentours de 300 euros, et se dessine peu à peu alors que le prix des ordinateurs classiques continue de baisser, pour avoisiner aujourd’hui 700 euros en moyenne.

Le succès en volume du netbook ne vient donc pas compenser les coûts importants des constructeurs, alors que les ordinateurs portables classiques d’entrée de gamme parviennent à les rejoindre au niveau du prix. « Le chiffre d’affaires réalisé par les netbooks est à peine supérieur à celui des disques durs multimédias », explique François Klipfel, directeur général adjoint de GFK. « Et pourtant, il semble que ce secteur ferait beaucoup moins de bruit mais garde un rythme de croissance élevé. »