Signaler les mauvais conducteurs, il y a une app pour ça

Conçue par la start-up Nexar, l’application AI Dashcam filme la route, reconnaît les infractions au code et enregistre la plaque d’immatriculation de la voiture fautive. Les données seront ensuite partagées avec les autres utilisateurs.

Selon Eran Shir, le cofondateur de Nexar, AI Dashcam réussirait à établir le comportement de 99 % des conducteurs si elle est installée sur 1 % des voitures. En effet, sur une période de neuf mois, 95 conducteurs Uber ont filmé plus de huit millions de kilomètres et le programme a enregistré près de sept millions de véhicules. Pourtant, l’expérience était limitée à trois villes, San Franciso, New York et Tel-Aviv. Ainsi, Nexar souhaite étendre son application à dix autres agglomérations.

Nexar vise à réduire les accidents de la route

AI Dashcam note les mauvais conducteurs

AI Dashcam utilise la vision par ordinateur et des algorithmes d’intelligence artificielle pour traiter les images capturées par un smartphone placé derrière le pare-brise. Ainsi, elle enregistre le numéro des voitures qui ont commis une infraction au Code de la route. Après une phase de test, la base des données changerait désormais en temps réel.

Grâce à ces informations, les conducteurs prendront les mesures adéquates lorsqu’ils roulent à côté d’une voiture fichée. De plus, l’application parvient aussi à signaler les routes les plus dangereuses, celles où la majorité des infractions est commise. Par ailleurs, les compagnies d’assurance pourraient vérifier la réputation d’une personne avant d’accepter sa demande.

Malgré son utilité, AI Dashcam se heurterait à un problème de taille si Nexar envisage de la proposer en Europe. Sur le sol européen, l’enregistrement des informations personnelles requiert une autorisation spéciale et les autorités compétentes l’accordent rarement.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
2 commentaires
Commenter depuis le forum