Nikon D3000 : reflex avec mode d'emploi embarqué

La photographie n’arrête plus de se démocratiser. Après le D60, le D3000 arrive donc dans l’entrée de gamme de Nikon. Avec des nouveautés assez significatives venant combler de vraies lacunes.

L’autofocus du D90

Le vrai manque du D60 était l’absence de moteur d’autofocus condamnant à n’acheter que des optiques AF-S. Malheureusement, le D3000 ne comble pas cette lacune, mais utilise désormais le module autofocus du D90, passant ainsi de trois collimateurs à onze, avec un système de suivi du sujet. Son capteur reste par contre le modèle 10 mégapixels déjà présent dans le D60, dont la conception interdit l’usage d’un mode en visée sur l’écran (comme sur les compacts). Dommage quand on sait que ses concurrents comme le Canon 1000D le propose.

Complètement conçu pour les débutants et le grand public, le D3000 propose dans ce sens un guide pour l’utilisateur embarqué très détaillé. Il explique ainsi au photographe les différents modes de prise de vue et autres fonctionnalités. Avec l’ouverture de plus en plus importante vers les anciens utilisateurs de compacts adeptes du mode automatique, ce service est le bienvenu.

Le Nikon D3000 sera disponible au prix de 499 euros avec un objectif de base 18-55 mm. Pour 50 euros de plus, c’est la version stabilisée (VR) qui sera proposée. Un kit double (18-55 VR + 55-200 VR) sera commercialisé au prix de 749 euros. Enfin, livré avec le 18-105, c’est 649 euros qu’il faudra débourser pour se le procurer.