Android aurait pu s'inviter sur la Switch de Nintendo

Présentée officiellement en janvier dernier, la Switch de Nintendo a profité avant son lancement d'une ribambelle de rumeurs et autres bruits de couloir en tout genre. Parmi toutes les indiscrétions qui ont fuité, il en est une qui est finalement avérée : la console aurait pu tourner sur Android.

C'est l'ancien PDG de Cyanogen, Kirt McMaster, qui l'a lui-même révélé sur Twitter. Si son message a depuis été supprimé, l'homme nous y apprenait que Nintendo avait approché l'équipe de Cyanogen pour qu'elle crée un OS destiné à sa console portable (et console de salon, aussi). La proposition n'a visiblement pas intéressé Kirt McMaster, qui a envoyé balader Nintendo :

In the early days of cyanogen Nintendo wanted us to create an os for a certain portable. I told them to stick it.
— Kirt McMaster (@kynprime) March 21, 2017

Le principal intéressé n'explique pas ce rejet dans son tweet. On imagine néanmoins que la politique de créer un OS ouvert de la part de Cyanonen n'était pas véritablement en adéquation avec la volonté de Nintendo de disposer d'un système fermé et d'empêcher l'installation de n'importe quelle application (et le piratage facile de la console).

>> Nintendo Switch : les trucs et astuces pour exploiter la console à 100%

La Switch ne tourne donc pas sous Android, mais selon Kirt McMaster, elle contiendrait quand même du code issu du système d'exploitation de Google. De son côté, le développement de CyanogenMod a été totalement arrêté en décembre dernier. Le système d'exploitation continue néanmoins à vivre, par l'intermédiaire de LineageOS, qui en est un dérivé.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire