Nintendo offre 20.000 dollars à qui pirate la Switch

Nintendo vient de passer un partenariat avec HackerOne, visant à lancer une chasse aux bugs et failles de sécurité sur sa dernière console, la Switch. Une personne qui parviendrait à hacker la console selon ce programme pourrait ainsi toucher jusqu’à 20 000 dollars de récompense.

La sécurité de ses consoles a toujours été un point important pour Nintendo, qui a toujours soutenu une politique antipiratage très stricte pour ses appareils. Déjà pour la Nintendo 3DS, le constructeur japonais avait passé un accord du même type avec HackerOne, qui de son côté organise le programme de récompense pour la chasse aux bugs. Outre la récompense à la clé, le but pour Nintendo est donc de s’assurer que sa console ne fera pas l’objet de manipulations qui pourraient conduire à la création de programmes maison, voire au lancement de jeux piratés sur une console modifiée.

La prime, comprise entre 100 et 20 000 dollars selon la nature de la découverte, ne sera toutefois pas versée à n’importe quel participant. HackerOne pose des conditions assez précises pour l’éligibilité à une récompense. Il faudra par exemple montrer des exemples de piratage, à savoir la copie de jeux et l’exécution de jeux copiés, de triche, comme la modification d’une application ou d’une sauvegarde, ou la propagation de contenus inappropriés pour les enfants, un autre thème cher à Nintendo. 

>>>Lire : 
Nintendo Switch : les trucs et astuces pour exploiter la console à 100%

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire