La Nintendo Switch totalement jailbreakée à travers sa puce Nvidia Tegra

 
L’équipe de Reswitched, qui cherche à « intégralement documenter le fonctionnement interne de la Nintendo Switch », a dévoilé les détails d’un exploit qui permettrait à tous les utilisateurs de la nouvelle console portable de Nintendo d’injecter et d’exécuter du code dans le contexte de la ROM de la puce.

Les consoles Nintendo ont toujours été des gadgets de choix pour les bidouilleurs en tous genres. La faille, surnommée Fusée Gelée, est située au niveau du processeur Nvidia Tegra X1 équipant toutes les Switch actuelles. Elle permet aux hackers d’installer Linux ou bien des émulateurs sur leurs consoles portables (les hackers les moins scrupuleux pouvant aussi l’utiliser pour utiliser des jeux piratés) en injectant du code dans la ROM de la puce lors du démarrage de l’appareil. Il s’agit donc techniquement d’un jailbreak total de la Switch, puisqu'il devient possible d'exécuter n'importe quel code sans vérification préalable.

Cette faille est, malheureusement pour Nintendo, irréparable. Hors de question pour la compagnie de récupérer les millions de consoles déjà sur le marché et de reprogrammer la ROM du Tegra X1 en usine. Notons que cette faille ne présente aucun danger pour vos données personnelles, puisqu’il faut physiquement avoir accès à l’appareil pour pouvoir lancer du code (qu’il s’agisse de homebrew ou de code malveillant), et que cette procédure réclame tout de même de bonnes connaissances techniques. Rappelons aussi que jailbreaker votre Nintendo Switch annulera automatiquement sa garantie et vous exclura de l’écosystème Nintendo.

À lire : Nintendo Switch : le top des trucs et astuces pour exploiter la console à 100% 

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire