Nintendo : Linux sur la Switch, c'est fait

La Switch ne devrait pas tarder à tomber sous les assauts répétés des hackers. Dernière prouesse en date, un groupe est ainsi parvenu à installer Linux au sein de la console de Nintendo.

C’est la team FailOverflow qui a clamé son dernier exploit sur Twitter. Elle a réussi à installer Linux sur la console. Un passage souvent obligatoire qui permet de mener au piratage total d’une machine. Pour ce faire, FailOverflow a exploité une faille matérielle. Beaucoup plus efficace qu’une faille logicielle, elle ne peut être corrigée par le fabricant, ce qui garantit sa pérennité. Aucune mise à jour ne peut l’endiguer. Autre élément intéressant, cette étape n’a nécessité aucun ajout matériel. Sa reproduction devrait donc être plutôt aisée.

>>> La Nintendo Switch hackée avec Pokken Tournament DX

Selon les pronostiques actuellement en rumeur, la Switch devrait être totalement ouverte cet été, permettant ainsi d’y installer n’importe quel homebrew, mais surtout d’utiliser des roms de ses jeux officiels, et ce, sans que Nintendo ne puisse rien faire. Seul recourt du géant, bannir les consoles ainsi détournées qui ne pourront alors plus profiter des services en ligne de Nintendo.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • William_2
    si ca peut permettre d'avoir rainway sur switch ca peut être cool !