L'intelligence artificielle utilisée dans des transactions boursières

Numerai, une start-up basée à San Francisco, utilise l’Intelligence artificielle pour gérer un hedge fund (une gestion alternative d'un fond spéculatif). Plusieurs développeurs participent à l’élaboration du programme et, détail important, ils ne se connaissent même pas.

Numerai a élaboré un système qui masque les données relatives à l’identité des acteurs avant de partager les informations à une vaste communauté anonyme d’experts en big data. Similaire au chiffrement homomorphe, cette technologie empêche les développeurs d’accéder à plus de détails tout en organisant les données de façon à faciliter la modélisation. Étant donné que l’entreprise recrute les programmeurs en ligne, elle ignore leur identité. De plus, le paiement s’effectue en bitcoin.

L’Intelligence artificielle, le futur de l’industrie financière ?

Numerai est actif sur le secteur depuis maintenant une année. Même si les responsables refusent de donner plus de détails, ils assurent que les bénéfices sont au rendez-vous. Par ailleurs, des acteurs renommés comme le fondateur de Renaissance Technologies ont injecté de l’argent frais dans son capital. La start-up a également organisé un premier tour de table qui lui a permis d’engranger 6 millions de dollars de financement. Les Hedge Fund utilisent l’Intelligence artificielle depuis quelque temps. De grands groupes tels que Bridgewater Associates s’appuient sur cette technologie pour améliorer leurs performances.

Environ 7500 experts participent au projet de Numerai. Ils ont construit près de 500.000 modèles qui fournissent 28 milliards de prévisions. Parmi les autres initiatives similaires, on peut citer celle de Two Sigma, un hedge fund basé à New York.

>>> Lire aussi : 65 millions de dollars de Bitcoins se retrouvent dans la nature

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire