3 siècles pour mettre le monde en ligne

Personne n’ignore que notre société se virtualise, tout comme nos documents. Actuellement 90% de l’information créée est déjà au format numérique, il n’y a donc presque pas besoin de la convertir. Mais le papier a vécu ses millénaires d’histoire et il reste du chemin à faire avant que toutes les archives soient remplacées par leur équivalent binaire, et plus encore mis sur Internet. Pour Nikesh Arora, directeur de Google Europe, cela pourrait prendre encore 300 ans, mais la bonne nouvelle est que l’interêt du contenu ne devrait pas tarir :

« Au final, le contenu amateur servira de source pour la création d’un volume encore plus grand de contenu professionnel. »

Au vu de la vitesse de progression des NTI et sachant que les pronostiques en la matière ont toujours sous-estimé la vitesse de developpement, on peut douter de la véracité de cette hypothèse. Ce dont on peut être certain en revanche, c’est que 15 % des informations publiques sont considérées comme déjà sur le Web. Un chiffre qui donne le vertige, car la toile ne se tisse que depuis 15 ans.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
9 commentaires
    Votre commentaire
  • Desolation
    Faut être (je sais pas quoi d'ailleurs !) pour ne pas se rendre compte que Internet (parallèlement le numérique) croît de manière assez forte.
    C'est le futur.
    0
  • calfou
    Et je pense que l'on devrais etre ravis de faire partis de cette génération qui aura vu naître ce petit bébé
    0
  • vince2lille
    1 % par an donc.
    Dans 85 ans on aura 100 % sur le web.
    J'aurais 108 ans :ange: et je dirais : j'y étais au début d'internet !
    Oui bon il est tard
    0