Oculus Rift : la réalité virtuelle bientôt commercialisée

Les concepteurs de l’Oculus Rift viennent de lever 75 millions de dollars auprès de fonds d’investissements afin de permettre la commercialisation de ces lunettes de réalité virtuelle.

Apparu sur Kickstarter en 2012, ce projet avait besoin de récolter 250 000 dollars. Ce sont au final près de 2,5 millions de dollars qui ont été donnés par les internautes. Cela a permis de créer un prototype fonctionnel. Les donateurs ayant versé plus de 275 dollars ont reçu leur exemplaire à monter eux-mêmes. L’aventure aurait pu s’arrêter là, mais de Kickstarter, le projet veut passer à l’étape supérieure, celle de la commercialisation à grande échelle.

En juin dernier, 16 millions de dollars provenant de divers investisseurs ont alimenté les comptes de la jeune société. Aujourd’hui, ce sont 75 millions supplémentaires qui se présentent pour finaliser le projet commercial de l’Oculus Rift.

Brendan Iribe, PDG d'Oculus VR, déclare que ce « nouvel apport de capital et l'expertise de Marc Andreessen (Business Angel), aideront Oculus VR à atteindre le but ultime du studio : faire de la réalité virtuelle quelque chose d’accessible au plus grand nombre. » En ce sens, la start-up a recruté il y a quelques semaines un nouveau directeur technique. C’est John Carmack qui prend les rênes de ce département. Fondateur du studio Id Software (Wolfenstein 3D, Doom), il bénéficie d’une expertise poussée en 3D et en jeux vidéo. Selon lui, « l'industrie du jeu a largement dépassé le point où l'ajout de pixels, de texels, de flops et de frames affichés sur un écran fixe […] Ce qui révolutionnera le jeu, et les contenus interactifs en général, c'est le fait de placer l'utilisateur au coeur des mondes digitaux. C'est notre objectif chez Oculus. »

Actuellement, aucune date de sortie n’a été annoncée, mais Oculus VR a d’ores et déjà affirmé que c’était « une question de mois et non d’années. »

John CarmackJohn Carmack

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire