Orange bride les mobiles sous Android

Déjà épinglé par l’association 60 millions de consommateurs pour la surfacturation des SMS comportant des « ç », Orange refait parler de lui, une fois de plus pour un problème de facturation.

L’opérateur a adopté une politique de personnalisation des téléphones Android qui provoque la gronde chez ses utilisateurs. En effet, Orange aurait pris le parti de commercialiser plusieurs modèles exploitant le système d’exploitation de Google, sans trois de ses applications phare : Gmail, Gtalk et YouTube. Rencontrées depuis le mois de novembre 2009, notamment sur les HTC Hero et Tattoo ou encore sur le Galaxy Spica de Samsung, ces pratiques seraient exclusives à l’opérateur.

Une option à 11€ par mois pour un réel « tout illimité »

Interrogé par 01net, Orange justifie sa position : « Nous personnalisons les logiciels des téléphones aux couleurs d’Orange et nous y ajoutons nos propres applications, sans appauvrir les fonctionnalités des produits. » Selon nos confrères, certains utilisateurs ont bien tenté de réinstaller les applications, mais comme celles-ci ne sont pas disponibles sur l’Android Market, la manipulation est plutôt complexe.

Le problème réside dans le fait que les services de remplacement proposés par Orange poussent à la consommation du forfait Internet, quand ces applications dédiées sont inclues dans les forfaits « Internet illimité ». L’opérateur incite donc à souscrire une option « Internet, e-mails et Wi-Fi illimités », qui en coûtera 11 euros supplémentaires par mois.

Quel forfait de téléphonie mobile illimité choisir ?