En pleine polémique, Orange lance de nouvelles offres clé 3G

Orange présentait ce matin ses offres de Noël d’accès Internet en mobilité, en pleine polémique sur les factures astronomiques des clés 3G (une à 46 000 euros et une nouvelle aujourd’hui à 39 500). L’occasion pour l’opérateur de faire le point sur cette problématique.

Forfait bloqué pour éviter les dépassements

Une nouvelle clé 3G+ Wi-Fi est notamment mise en avant par Orange. La E5832 peut partager sa connexion au réseau (en HSUPA pour un débit montant supérieur) entre 5 appareils via Wi-Fi : ordinateurs, netbook ou consoles. Elle pourra notamment être couplée au nouveau forfait disponible le 19 novembre prochain. Axé sur l’utilisation e-mail (84 % des usages nomades) il offre 1 Go de communications data, l’e-mail illimité chez Orange, Google, Free, Yahoo, Hotmail (83 % des usages), 200 Mo utilisables en roaming Europe (138 Mo hors Europe). Il coutera 30 euros par mois pour un engagement de 24 mois. Avec cette offre la clé sera vendue 99 €.

Les problèmes de facture astronomiques inquiètent Orange. En terme d’utilisation, rien de plus anxiogène pour le consommateur de ne pas savoir où il en est de sa consommation. L’opérateur lance donc un nouveau forfait bloqué : pour 15 € par mois (engagement de 12 mois), on pourra utiliser 200 Mo (tous les jours) et 200 Mo supplémentaires (en week-end et pendant les vacances scolaires).

Ce marché des clés 3G d’abord dédié aux professionnels est en pleine progression pour le grand public : « de 400 000 clés fin 2008, le million a été dépassé fin septembre avec une part de marché d’Orange de 53 % », a précisé Jean-Marie Culpin, responsable du secteur chez Orange. La couverture 3G de plus de 85 % de la population. L’objectif est de 98 % fin 2011. Une enquête est en cours au sein de l’opérateur pour connaitre tous les détails de l’utilisation de l’abonné à la facture de 46 0000 euros. Alors que le téléchargement moyen est de 400 Mo par utilisateur, ce Valenciennois a téléchargé 150 Go en août dernier dont un tiers en roaming via une connexion au réseau belge Movistar. Un arrangement à l’amiable est souhaité par Orange.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
19 commentaires
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • ev-zorglub
    "Les problèmes de facture astronomiques inquiètent Orange. En terme d’utilisation, rien de plus anxiogène pour le consommateur de ne pas savoir où il en est de sa consommation."
    Orange est totalement hypocrite car le seul des 3 grand opérateurs à refuser d'afficher l'encours du quotat Data dans l'espace utilisateur...
    One ne sait toujours pas ou on en est...
    Simplement, maintenant, on se fait couper au bout de 200 Mo par jour mais toujours sans aucune visibilité !!!!
    1
  • Anonyme
    Lorsque l'on possède un iPhone, on ne devrait même pas avoir besoin d'une clé 3G, ni même de payer de nouveau pour utiliser la fonction modem intégré à l'OS 3. C'est ça la vraie polémique.
    A lire dans Marianne de cette semaine l'enquête "Qui veut la peau d'internet en France ?" (page 78)
    0
  • astho
    Petite faute de frappe à la ligne "Une enquête est en cours au sein de l’opérateur pour connaitre tous les détails de l’utilisation de l’abonné à la facture de 46 0000 euros." Ya un zéro de trop.

    Sinon concernant l'utilisation DATA de la personne facturée, 150go peuvent justifier le montant surtout en roaming. S'il a effectivement téléchargé ces données, lui ou un membre de son entourage, il est tout à fait normal que l'opérateur lui demande de payer. La seule chose que peut espérer le client dans un cas comme celui-ci, c'est un geste commercial d'orange. Et je dis bien un geste commercial. Car le client a tout bonnement explosé son forfait d'un coté et fait du hors forfait de l'autre (roaming). C'est donc un défaut d'usage et tout client est cencé connaitre la tarification de sa ou ses lignes.

    J'en entends déjà hurler au scandale. L'ouverture d'une ligne de téléphone comme de n'importe quel abonnement facturé, est un contrat. Tout contrat à des conditions et engage les partis à certaines obligations. Il n'est jamais trop tard pour se prendre par la main et commencer à s'éduquer. Ca évite notamment ce genre de déboires.

    Je ne cautionne en rien la tarification appliquée mais en revanche je cautionne l'application des conditions acceptées par le client lors de sa signature. S'il est facturé sur cette base en roaming, c'est parce qu'il l'a accepté de façon implicite.

    S'il évoque le fait de ne pas avoir été informé, alors c'est qu'il avoue avoir signé un contrat sans lire les conditions générale. Sans le lire en gros...
    0