Orange et Free contre la mutualisation de SFR et Bouygues

Les deux conseils d’administration de Bouygues et SFR devraient finaliser l’accord de mutualisation de leurs réseaux mobiles respectifs dès aujourd’hui. Seulement, les deux autres acteurs du marché ne voient pas cette entente d’un bon œil et seraient prêts à saisir les autorités de la concurrence nationale et européenne. Cette information émane des Échos, déjà à l’origine des détails concernant les avancés des discutons autour de la mutualisation.

Orange et Free Mobile seraient donc sur le qui-vive pour remettre en question l’accord, qu’ils décrivent comme une « concentration ». Mais ce n’est pourtant pas l’idée d’une mutualisation qui pose problème aux deux opérateurs, ils souhaiteraient surtout être inclus dans le processus. Iliad avait d’ailleurs fait savoir son intérêt dans un tel projet et avait demandé à l’autorité de la concurrence de prendre position. Une discussion à laquelle l’organisme a répondu ne pas souhaiter prendre part.

L’article des Échos rapporte qu’à en croire les deux opérateurs exclus des discussions de mutualisation, Bouygues et SFR pourraient mettre en commun leurs équipements sur les zones de déploiement prioritaire, représentant 18 % de la population et 63 % du territoire. Cela accélérerait fortement le déploiement face aux engagements auprès de l’Arcep : une couverture 4G (800 MHz) à hauteur de 40 % de ces zones à partir du 17 janvier 2017 et 90 % en 2022.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire