Orange, dopé à l'iPhone, espère le million

810 000, c’est le chiffre de la journée et c’est celui des ventes françaises d’iPhone par Orange. L’opérateur, filiale de France Telecom, a annoncé avoir écoulé plus de 800 000 de terminaux Apple depuis la sortie du premier modèle en novembre 2007. Un chiffre qui n’est plus très loin des prévisions initiales du groupe qui espérait alors commercialiser 1 million de téléphones « pommés ».

Comme des petits pains

Il va donc falloir convaincre 200 000 personnes de plus sur l’année 2009 et ce, malgré la concurrence qui s’annonce déjà féroce avec SFR(L’iPhone chez SFR le 8 avril) et sans doute Bouygues Telecom, lorsque ce dernier aura finalisé ses négociations avec Cupertino. Pour sa part, Orange semble très satisfait de ces chiffres et ce n’est pas François Pelissier, son directeur financier, qui dira le contraire, lui qui affirme que les ventes de l’iPhone ont permis « une croissance dans le mobile » pour Orange.

La vérité est ailleurs

Mais bien que ce chiffre apparaisse comme une victoire en soit, l’essentiel est ailleurs. Des modèles qui attirent les foules, il y en a quelques-uns chaque année, mais les mobiles qui génèrent de nouveaux clients sont plus rares. Et en cette année 2008, Orange a vu ses abonnés croître d’un million, dans le sillage d’une dynamique impulsée par l’iPhone. Avec 25,2 millions de clients et 46,8% de parts de marché, l’opérateur historique augmente l’écart qui le sépare de SFR (19,7 millions de fidèles) et de Bouygues Telecom (9,6 millions d’abonnés).

Les 12 travaux de l'iPhone 3G