Des chercheurs créent un ordinateur à processeur fluidique

Des chercheurs de l’université de Stanford ont mis au point un ordinateur d’un nouveau genre. Loin des modèles existants, sa particularité réside dans son processeur qui utilise des gouttelettes d’eau pour représenter les bits de données.

On doit le prototype à l’équipe du Pr Manu Prakash. Il s’agit d’un ordinateur à calcul fluidique. Entièrement fonctionnel, sa conception a pour but d’illustrer les possibilités de contrôle et de manipulation de la matière, de la même précision que  les données informatiques. Pour ce faire,  le processeur est composé de minuscules barres de métal dont l’agencement forme un circuit logique. Il est ensuite recouvert d’huile avant d’être pris en sandwich entre deux lames de verre afin de former une structure fermée. Une fois que les gouttelettes d’eau magnétisées y sont ajoutées, les chercheurs utilisent un champ magnétique généré par des bobines pour contrôler leur mouvement. Résultat, les gouttelettes se déplacent de la même manière qu’un langage binaire.

Si cet ordinateur fluidique n’est pas destiné à remplacer nos machines actuelles, il pourrait toutefois s’avérer pratique pour les expériences en biologie moléculaire à haut débit ou en chimie.

Ordinateur à processeur fluidique

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire