Le financement des jeux Ouya suspecté de fraude

Suite à la déception de la part d'un grand nombre d'utilisateurs et de contributeurs Kickstarter, la société qui commercialise la console Ouya a tout fait pour redresser la barre. Elle a offert un bon d'un peu plus de 13 dollars à l'ensemble des possesseurs de la console, et a surtout tenté de promouvoir son appareil auprès des développeurs. Actuellement, dès qu'un nouveau jeu est proposé via Kickstarter et qu'il atteint les 25.000 dollars, son financement est doublé par Ouya. En clair, si les internautes financent un jeu Ouya à hauteur de 78.000 dollars sur Kickstarter (c'est le cas notamment actuellement du jeu Gridion Thunder), la société à l'origine de son développement verra percevra 78.000 dollars supplémentaires de la part de Ouya. Une somme bien rondelette pour achever le développement d'un jeu, et de quoi donner peut-être des idées à quelques petits malins...

Car depuis quelques jours, ce système est suspecté de fraude. En effet, quelques jeux auraient pu bénéficier de financements à l'origine douteuse : des contributeurs au projet Kickstarter sortent de nulle part, et financent un jeu à coup de plusieurs milliers de dollars durant une très courte période... De là à croire que ce sont les maisons d'édition elles-mêmes qui engagent des fonds, afin de se faire rembourser les coûts de développement de la part de Ouya, il n'y a qu'un pas.

Bien évidemment, du côté des développeurs, on se défend totalement d'avoir recours à ce genre de pratique. Et il sera très difficile d'avoir le fin de l'histoire, car il impossible de savoir qui se cachent derrière ces contributeurs : ni la politique de Kickstarter, ni celle d'Amazon (par lequel transitent les paiements de Kickstater) ne permettent de connaître leur véritable identité.

Lire plus : notre test de la console Ouya
 
Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire