P2P : Les majors canadiennes en guerre

La CRIA aurait demandé auprès des FAI canadiens de leur fournir l'identité d'une trentaine d'individus.

La CRIA aurait ciblé ce nombre d'individus ayant chacun à leur actif une diffusion moyenne de 2000 à 2500 fichiers musicaux protégés par copyright via les réseaux P2P.

Ces échanges gratuits téléchargés par des millions d'internautes ne sont pas du tout appréciés par la CRIA et la RIAA, pour ne citer que celles-là.

Source : NetEconomie

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • rickey2001
    wouaaaa... Ca va faire super mal... :-?
    0