Hacker VS Pédophiles

drapeau pirate
On en parle beaucoup au JT, les prédateurs sexuels chassent sur Internet. Aux USA le problème est très médiatique et donc pris soudainement à coeur par le gouvernement. En l’occurrence, on a par exemple affecté le célèbre hacker Kevin Poulsen à la traque des cyberpédophiles.

Simple et efficace

Avec seulement un millier de lignes de code, l’homme a sondé plus d’un million de comptes Myspace dans l’espoir de mettre la main sur l’un des près de 400 000 délinquants sexuels estimés. Il faut dire que les personnes jugées pour leurs pratiques sexuelles douteuses sont tenues de donner par la suite leurs adresses email à la justice. Le programme de recherche se base aussi, et avec succès, sur ces informations collectées.

Erreurs de jeunesse

Comme souvent le système a généré de fausses identifications mais a tout de même permis l’identification de 744 suspects dont 497 déjà listés comme pédophiles :

« Le code a eu des problèmes sur un grand nombre de fake ou de profil invérifiable. En bossant dessus à mi-temps pendant plusieurs mois, j’ai épluché les données et comparé les photos manuellement. [...] Pour chaque profil clairement explicite, j’en ai trouvé huit vraiment discrets. Dans bien des cas, le profil MySpace des prédateurs sexuels fait état d’une vie qui semble tout à fait normale. »

Si dans le cadre de cette affaire la réussite est plutôt un bonne nouvelle, elle rappelle qu’Internet, surtout avec l’aspect communautaire mis en avant par le Web 2.0, offre une vue panoramique sur l’identité de chacun.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
9 commentaires
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • tomlev
    Citation:
    les personnes jugées pour leurs pratiques sexuelles douteuses sont tenues de donner par la suite leurs adresses email à la justice

    Ca sert à quedalle ! qu'est-ce qui les empêche de changer d'adresse ensuite ?
    0
  • 3xc4
    <mode hardcore"on">mais laissons les pedophiles faire leur travail correctement.<mode hardcore "off">
    le fbi ferait bien de regarder du coté des hackers parce que niveau sexualité y a pas plus frustré qu'un hacker huhuhu
    0
  • fullmetal4
    Bonne idée....apparemment mais reste à prouver l'efficacité du système.
    0