Six internautes français jugés pour pédophilie

Faites attention à l’endroit où vous laissez traîner votre navigateur !
Ceci pourrait vous apporter quelques fâcheux ennuis avec la justice.
C’est effectivement ce qui est arrivé dernièrement à de nombreux internautes dans le monde, de simples curieux pour la plupart, qui se retrouvent maintenant devant la justice de leur pays pour avoir visité des sites à caractère pédophiles.
Parmi eux, 6 Français sans lien entre eux, qui ont eu le malheur d’un jour se retrouver sur l’un de ces sites et de se faire prendre...

Si Internet reste un lieu où la liberté d’expression est encore une priorité, il y a tout de même des sujets qu’il relève du bon sens de ne pas aborder.
La pédophilie fait partie de ceux-ci, notamment par le fait que cette pratique illégale soit malgré tout largement répandue sur Internet.
Pour contrer cela, les autorités veillent et ne font aucun cadeau aux auteurs ou aux visiteurs de tels sites.
C’est donc dans cette optique qu’a été menée dernièrement une action aux États-Unis conduisant au démantèlement de deux sociétés américaines détenant des sites payants proposant du contenu à caractère pornographique et notamment pédophile.
Le démantèlement de ces sites à conduit à une liste de 10 000 IP appartenant à des personnes s’étant connectées sur ces sites, réparties dans 99 pays.
Six Français se trouvent dans le lot, chacun avec un profil social “standard”, et ne présentant selon les experts aucun trouble mental particulier pouvant les faire passer à l’acte.
Les accusés se sont défendus en prétendant qu’ils visitaient ces sites par simple curiosité, sans réaliser la portée de telles photographies exploitant des enfants.
Cinq d’entre eux ont été condamnés par le tribunal correctionnel de Grenoble à des peines de prison allant de trois mois à un an avec sursis et à des amendes de 200 à 1 000 euros.
Le sixième internaute, bien que reconnu coupable d’avoir visionné les photos, a été dispensé de peine, car il n’en avait pas enregistré.
Voici un cas dans lequel la curiosité est plus que jamais un bien vilain défaut.

Source : AFP
Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
20 commentaires
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • isatis39871
    Et par p2p aussi c'est extrèmement dangereux : je suis déjà tombé sur un fake qui masquait un fichier pédophile. Passer le malaise, on se demande si son IP n'est déjà pas stocké dans les bases de données de la police... Et malgré les systems de preview, dans ce cas il est déjà trop tard.
    0
  • Deathroll
    Citation:
    Le sixième internaute, bien que reconnu coupable d'avoir visionné les photos, a été dispensé de peine, car il n'en avait pas enregistré.


    Ah, donc les autres en avaient enregistrés ?
    Si c'est le cas, on dépasse le stade de la curiositée.
    0
  • cbone
    Citation:
    Les accusés se sont défendus en prétendant qu'ils visitaient ces sites par simple curiosité, sans réaliser la portée de telles photographies exploitant des enfants.


    Ben maintenant ils réalisent leurs conneries!!!

    Visité ces sites pédophiles "par simple curiosité,c'est deja un probleme ça!!!!

    Allez en toles!!!!

    :twisted:
    0