Amnesty International milite contre la censure sur le Net

Infos-du-Net.comOn s’en doutait, les politiques de censure et de non-dit de certains pays finiraient par agacer les organismes mondiaux de défense des droits de l’homme. Après Reporter Sans Frontier, qui s’était fortement indigné des mesures prises par la Chine face à la propagation de l’information sur Internet, voici qu’Amnesty International s’en mêle et lance une pétition en ligne contre cette censure abusive dans certains pays.

Les proportions deviennent de plus en plus démesurées quant à la censure sur Internet. La Chine, en tête de liste, est même allé jusqu’à condamner certains de ses dissidents (généralement des journalistes locaux) à de lourdes peines de prison pour avoir communiqué certaines informations. Reporter Sans Frontières s’était élevé contre ces mesures, mais n’est pas parvenu à faire vraiment changer les positions du gouvernement chinois. Parallèlement à cette censure de l’information, ce sont également les moteurs de recherches qui, lors de leur implantation en Chine, se voient contraints et forcés de censurer leur service pour pouvoir y exercer leur activité. Google, Yahoo et MSN ont d’ailleurs été tenus de répondre de ces actes devant le gouvernement américain après la censure de leur moteur de recherche en Chine.

C’est donc à l’occasion de son 45ème anniversaire qu’Amnesty International a décidé de lancer une pétition en ligne contre cette pratique. L’organisation non gouvernementale espère ainsi présenter cette pétition remplie de suffisamment de signature lors de a conférence de l’ONU, en novembre prochain, qui aura pour thème le futur de l’Internet. “Chaque jour, des blogues sont effacés,des sites Web bloqués, des ordinateurs confisqués, des moteurs de recherche censurés. Des personnes sont emprisonnées juste pour avoir diffusé et partagé de l'information sur Internet”, affirme l’organisation. Les premiers visés par cette pétition, outre la Chine, sont le Vietnam, l’Iran, l’Arabie Saoudite et la Syrie, où le phénomène de la censure est aussi très présent. Un site Web a été ouvert pour l’occasion, sur lequel les principes de l’action menée sont expliqués et un accès à la pétition, que voici : “Je crois qu’Internet devrait être une force pour la liberté politique, pas pour la répression. Chacun a le droit de chercher et de recevoir des informations et d’exprimer opinion pacifiste en ligne sans crainte ou interférence. J’appelle les gouvernements à stopper les restrictions sur la liberté d’expression appliquée sur Internet – et aux entreprises d’arrêter de les aider”. La pétition a déjà reçu plus de 14 000 signataires.

Signer la pétition

Source : http://irrepressible.info/
Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
4 commentaires
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • loack
    Je pense malheureusement que les premiers concernés (Chinois, ...) n'auront pas accès à la pétition :-(

    Sinon, c'est une bonne initiative, et j'espère qu'elle servira à quelque chose.
    0
  • Breizhim
    Bah, ce genre de censure est telement absurde que je vais quand même signer la pétition sans trop croire à l'éfficacité d'une telle démarche.
    Allez dire au gouvernement Chinois que les internautes sont contre la censure, je crois qu'ils s'en taperont le coquillard de cette pétition.
    Mais faites comme moi, allez signer, ça coute rien.
    0
  • Tsukaniki
    Cette pétition ne sera pas présenté au gouvernement chinois, mais à l'ONU, ce qui garantie tout de même qu'elle sera plus prise en considération...
    Car autant le gouvernement chinois (ou les autres) s'en f***** un peu d'une pétition, autant c'est pas pareil lorsqu'il s'agit d'une mesure de l'ONU...

    Des milliers de signature ne changeront rien, mais des millions si !
    Il faut signer !
    0