Paris Games Week 2016 : PrimFX et VdotBach en reportage pour la communauté Tom's Guide

Que vaut la sixième édition de la Paris Games Week ? Nous avons invité deux Youtubeurs et membres de la communauté Tom’s Guide à le découvrir. PrimFX et VdotBach, nos « envoyés spéciaux », se sont particulièrement arrêtés sur le renouveau de quelques franchises vidéoludiques cultes… et un prototype de PC Fanless qui risque de faire grand bruit.

Paris Games Week 2016 : les 10 trucs les plus cools


Des franchises toujours au top ?

Battlefield 1 a été la grande sensation de cette PGW 2016. « Le joueur est plongé dans le chaos et la terreur » de ce titre totalement immersif. Une immersion réussie grâce à une phase de création et de documentation très longue (deux ans). Ajoutons « des graphismes et une interaction avec le décor encore plus impressionnants que dans les précédents ».

PGW 2016 : Battlefield 1


Gears of War 4, de son côté, s’avère une « belle boucherie » qui peut ennuyer à la longue. Le gameplay et les graphismes sont en effet « tout à fait corrects mais sans extravagance ». Reste Dead Rising 4 qui, dans la continuité des opus précédents, se veut « un défouloir de qualité » malgré un design un peu moyen et qui « n’a pas évolué depuis Dead Rising 3 ».

PGW 2016 : Gears of War 4


Et côté hardware ?

C’est sur le stand de Grosbill.com que notre duo semble avoir trouvé son bonheur avec l’exposition du « PC le plus puissant au monde ». Derrière l’appellation, se cache en réalité un prototype de PC sans ventilateur intégrant deux processeurs Intel Xeon E5 2637v4, trois cartes graphiques GTX 1080 et 128 Go de RAM (voir la configuration complète dans la vidéo ci-dessous).

PGW 2016 : le PC fanless le plus puissant au monde


Le système de refroidissement, développé par la société Calyos, repose sur la technologie Loop Heat Pipe : chaque carte graphique et processeur dispose d’un évaporateur placé sur le composant à refroidir. A l’intérieur, un fluide refroidit le composant, se condense et sort par le tube pour se diriger vers le radiateur sous forme de gaz. Ledit gaz (non toxique et non inflammable) baisse la température de la machine et retourne vers l’évaporateur sous forme liquide. Un refroidissement par convection naturelle dont le modèle exposé a coûté la bagatelle de 55 000 euros !  Une version plus économique et grand public est prévue à terme.

Pour prolonger la Paris Games Week, jouez jusqu’au 6 novembre avec nos collègues de Tom’s Hardware et gagnez peut-être un clavier Poseidon Z RGB Blue Switch, un boîtier View 27 ATX Moyen Tour ou un ventilateur Riing 12 RGB TT Premium Edition.  

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • RedGuff
    "Condensé par la chaleur de l'électronique" : Heu...
    0