La nébuleuse de la Patte de Chat et celle du Crabe en photo haute résolution



La nébuleuse de la Patte de Chat a d'abord été découverte par le scientifique anglais John Herschel en 1837. De nombreuses étoiles se forment dans cette zone de l’espace qui contient également du gaz et de la poussière. Ces éléments émettent de la lumière rouge (signature de l'hydrogène ionisé) en étant proches des étoiles brillantes.

Panning across the Cat’s Paw and Lobster Nebulae

L’observatoire européen austral (ESO) explique qu’« avec des masses 10 fois plus importantes que le Soleil, ces étoiles chaudes produisent d’intenses rayonnements ultraviolets. Quand ces rayonnements touchent des atomes d'hydrogène encore présent dans la pépinière stellaire qui a produit les étoiles, ces atomes deviennent ionisés. Par conséquent, les structures en forme de nuages qui brillent avec cette lumière d’hydrogène (et d' autres) atome sont connues comme étant des nébuleuses en émission ».

> > > Lire aussi Cassini "mitraille" toujours les anneaux de Saturne

Quant à la nébuleuse du Crabe, elle a été observée pour la première fois par un astronome chinois durant la période de la dynastie Song. Elle résulte de l’explosion d’une supernova quelques décennies avant 1054.

L’image de ces deux nébuleuses voisines vient d’OmegaCAM un grand télescope de 250 mégapixels qui appartient à l’ESO. L’instrument surpasse son prédécesseur le Wide Field Imager (WFI). Mais comme le déclare l’observatoire européen, « la poussière dans ces nébuleuses est si épaisse que la majeure partie de leur contenu nous est encore inconnue ».

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire