Bientôt des tissus générateurs d’électricité ?

Une équipe de chercheurs du MIT travaille actuellement sur un textile artificiel qui combine fibre optique et technologie piézoélectrique. Le tissu, qui capte la moindre pression (y compris la pression artérielle) peut produire sa propre énergie. En d’autres termes, les composants piézoélectriques génèrent des courants électriques grâce aux vibrations.

La création du MIT se caractérise par sa polyvalence : le tissu est capable de détecter de potentielles défaillances structurelles, mais aussi de contrôler les fonctions corporelles grâce à l’imagerie par ultrasons. Pour l’instant, aucune information n’a été donnée sur la sortie de cette invention.