Des pirates dévoilent de grosses failles dans les vieilles versions de Windows

Crédit : Colin CC BY-SA 4.0Crédit : Colin CC BY-SA 4.0Microsoft va devoir rapidement réagir pour maintenir la crédibilité de Windows auprès des utilisateurs. Le groupe de pirates The Shadow Brokers vient en effet de publier une nouvelle série d’outils destinés à l’espionnage, qui auraient pu être utilisés par la NSA pour surveiller les PC.

Ces outils hyper sophistiqués utiliseraient des failles dites « zero day » présentes dans Windows. L'ennui, c'est que dévoiler ces outils revient à mettre de véritables armes informatiques à portée de pirates mal intentionnés, et pourrait causer de graves dommages. Ces failles concernent des serveurs et serveurs email, ainsi que d’autres infrastructures fonctionnant sous Windows, et plus particulièrement dans les entreprises. Fort heureusement, les versions de Windows les plus récentes ne semblent pas concernées.

Les Shadow Brokers ont publié ces outils au moment où les entreprises sont fermées en raison du weekend de Pâques, ce qui serait une bonne occasion pour les pirates d’infiltrer les systèmes. Toutefois, dans le souci de rassurer ses utilisateurs, Microsoft a affirmé que la plupart des failles avaient déjà été corrigées dans les mises à jour précédentes et que « seules » trois d’entre elles n’étaient pas connues. De plus, le communiqué insiste sur le fait que ces failles ne concernent pas les versions de Windows 7 et postérieures.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • Outcaster
    De là à se demander si c'est pas Microsoft eux même qui aurait "par erreur" transmis les informations sur ces failles pour forcer les utilisateurs de ces vieux Windows à évoluer...